01/10/2008

 

Je vous présente Galipettechaton

12:43 Écrit par Chris Maboulette dans 03l. Ludmilla | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

29/09/2008

 

Bisous, coucou tous... grosses fatigue en ce moment, pas le courage d'écrire, je passe lire, je vous embrasse, soleil pour tous et à très bientôt ! ah ces fibro c'est pas régulier !! grr saleté de maladie si je l'attrape celle là comment je l'ai déjà attrapé ? ah oui c'est vrai grrr quand même !

21:10 Écrit par Chris Maboulette dans 03l. Ludmilla | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

23/09/2008

l'excité du parking

L'homme me jette un regard énervé ...

Il attend que je lui cède la place sur le parking,

Je viens de m'asseoir à la place du conducteur,

un pied dedans, un pied dehors

Je m'demande s'il va oser klaxonner ...

J'attrape la jambe de mon jean et je tire,

Je tire tranquillement,

Me rapprochant autant que possible du pied

Afin de soulever le tout pour le rentrer dans la voiture

L'homme du fond de sa BMW,

de l'autre coté de la haie ne voit pas

que j'ai enfin rentré ma jambe droite,

 il fulmine et pense en fumant des naseaux :

« ah ces satanées bonnes femmes !

encore une qui ferait mieux d'aller à pied »

je lui sourit ravie, heureuse

d'avoir les deux pieds dans une position suffisamment équilibré

pour pouvoir me crisper d'une main sur le frein à main

et me lancer avec l'autre à l'assaut de la poignée de porte

je la tiens et dans un geste majestueux

 je ferme ma portière de ma voiture

d'un mouvement décidé, je tente de saisir la ceinture de sécurité

il démarre en trombe excédé et pile quatre places plus loin

devant un autre emplacement qui vient de se libérer

j'ai enfin réussit à cliquer ma ceinture

avec ma main gauche,

parce que la droite à déjà travaillé hier

c'est chacune son tour !

j'avance doucement mon siège pour caller mon dos

l'homme sort rageusement de sa voiture

je l'entends claquer la portière

je démarre enfin,

Je recule tranquillement

Et passe devant « mon » excité 

Que je découvre en train de donner

des coups de pieds dans sa voiture

fermée à clé manuellement un peu vite...

puisque les clés sont restées à l'intérieure

sûr qu'il pense que c'est de ma faute !

je quitte le parking, avant d'oser rire de bon coeur,

Sans doute était-il pressé

mais la colère lui a fait perdre à la fois

son temps et son bien être !

S'il savait comme c'est précieux

un corps qui marche

peut-être prendrait-il le temps

de patienter en souriant !

15:44 Écrit par Ludmilla dans 03l. Ludmilla | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

18/09/2008

blog en charentaises !

Merci Tricotine Tchânou et Chris… Je vais essayer d’entrer par chez vous comme on enfile ses chaussons, avec le sentiment doux qu’on est à sa place, comprise et dorlotée, tout en sachant que ce confort est rare et précieux et qu’il n’est pas question de sortir sous la pluie avec… En d’autres termes, j’ai le soucis de profiter du soutien délicieux que votre compréhension m’offre, du fait de nos similitudes, mais que je serais attentive à ne pas trop me plaindre ici… la douleurs, on connait tout ça par cœur, alors autant partager plutôt nos luttes et nos réussites, nos tentatives et nos espoirs… non ?

 

Pour vous répondre, Tchânou, non mes deux fils ne peuvent pas m’aider parce qu’ils vivent à bordeaux, ils sont à la fac, à 500 kilomètres de moi… Je dois être un peu dingue, mais j’ai presque la certitude que je réussirais… (rire) seule avec une fibromyalgie et une gamine de 4 ans… On m’aurait dit que j’y croirais au point de tenter de le vivre il y a seulement un an, j’en aurais pleuré de rire !

(Mon anniversaire c’est le 21 février)

 

Merci encore de votre accueil et soleil pour tous dès demain matin !

22:10 Écrit par Ludmilla dans 03l. Ludmilla | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Lettre à mes pieds...

Aïe ma mère décidément tu m'as raté !

j'arrive pas à attraper mes pieds !

Faut dire qu'ils sont à l'autre bout de ma tête

alors je ne sais pas si vous imaginez la distance !

surtout en contournant le ventre !

J'ai les bras trop courts,

j'ai le coeur heureusement

assez accroché pour supporter la gymnastique !

Mais avec cette fracture de la colonne

avec l'arrachement des trois doigts de la main droite

et l'index gauche où il manque une phalange,

avec mon épaule démise

et mon poignet pas remis du tout…

Pffff qu'elles sont longues mes jambes !

Bon allez j'arrête de me plaindre

tant pis

je renonce à m'habiller,

aujourd'hui c'est décidé

je vais bosser nue !

20:33 Écrit par Ludmilla dans 03l. Ludmilla | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

ma bouille !

pour bobo

17:56 Écrit par Ludmilla dans 03l. Ludmilla | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Coucou c'est moi, enfin, un bout d'moi

Je me présente ... Ludmilla, 47 ans, trois enfants de 22, 20 et 4,5 ans...

J'écris depuis 39 ans, quasiment tous les jours, plusieurs heures par jour souvent... J'écris parce que je ressens beaucoup d'émotions et que je suis assaillie de milles pensées. Si je n'écrivais pas je serais... insupportable (jette un œil vers ses proches pour vérifier qu'ils ne soient pas tous en train de dire "mais si elle l'est" !) Je suis comme trop "pleine de vie".

Je suis mère de famille, je bosse, me marie, déchante m'entête, craque, divorce, déménage, recomposition d'une famille, enfante, me prends dans la face toute la fragilité de mon corps brisé... Maison, jardin, livres en pagaille... rêve de camping-car et de voyage, rien que du banal.

Petite, j'ai vécu des trucs assez durs... Est-ce à cause de ce «trop de sensibilité» que j'ai morflé ? Peu importe, ce qui est sûr c'est que j'ai eu la chance d'être plus forte que mes malheurs, mieux, de faire de mes épreuves une source de force... J'ai développé, pour survivre intellectuellement, mes ressources personnelles, mon imaginaire, mon empathie, ma soif d'écrire, je n'ai pas perdu ma sensibilité ni ma joie...

J'ai été, durant vingt ans, éducatrice au service des adolescents, je suis aujourd'hui encore proche de gens en grande détresse...

Je suis aussi malade... Une fibromyalgie depuis 4 ans...  (plus des problèmes de colonne vertébrale et un psoriasis rhumatismal) Ma fibro à été détectée , oh miracle après seulement un an de souffrance... mon corps est brisé, mon sommeil absent, mon émotivité à fleur de coeur *sourit*... Pour l'instant on ne sait pas soigner cette chose qui m'épuise, je m'évertue donc à poursuivre ce qu'il me reste de vitalité en mouvement... S'accrocher à la vie pour se sentir vivante, dépasser le handicap, ne pas rester piègée dans les limites de mon corps, vivre bien malgré tout... c'est un boulot à plein temps *sourit*.

Voilà, je viens aussi de quitter le père de ma fille après qu'il m'ait dit : " je ne fait pas la tête depuis deux ans parce que je suis au chomage mais parce que j'en ai marre de ta maladie, on ne fait plus rien, je t'aimais avant quand tu n'étais pas malade, maintenant je suis avec toi juste par pitié"...

Alors j'ai pris ma fille sous le bras et dans un pari fou je me suis dis que j'arriverais à vivre seule avec la gosse. Je suis dans mon appart depuis mi juin, ... pour l'instant je tiens le coup... parfois je ne vous raconte pas à quel prix !

Dernière chose, étrange magique et bienvenu, un ami et moi avons découvert que nous étions fort amoureux... Il vit à 700 kms de moi... tant pi lui en Belgique et moi dans les Alpes, on s'aime et on aime la vie ! L'avenir reste à bâtir

13:30 Écrit par Ludmilla dans 03l. Ludmilla | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |