09/06/2009

Un grand RAS LE BOL

Je pousse aussi mon coup de gueule contre tout, contre rien, surtout contre moi !
J'ai l'impression d'être un fardeau pour tout le monde et incapable de tout !
Le midi, je suis au lit, je peine à repasser une  chemise et je m'écroule...

Un grand ras le bol de tout. Envie de tout flanquer en l'air.
Je suis odieuse, j'envoie ballader tout le monde parce que je suis à bout.

Je voudrais tant que tout redevienne comme avant.

Se reposer, c'est ce que je fais à longueur de journée et quel est le résultat ? Rien...nada.

 

20:05 Écrit par blogclarac dans 12. Nos coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Et un grand merci...

 

... à tous ceux et celles "bien pensantes" dans l'administration qui ne semble pas affecté(e)s par les problèmes de déplacement en fauteuil électrique : ce qui devait arriver arriva, regardez :

S6000935

Heureusement j'étais rentré à la maison quand j'ai senti que la roue directrice allait lâcher, je vous laisse imaginer le bordel que ça aurait été si ça me serait arrivé en pleine rue (sans parler du danger : quid si ça m'était arrivé alors qu'une voiture me doublait ?).

Et ce qui me met en rogne c'est que c'est que c'est dû non pas à un accident particulier mais simplement de l'usure quotidienne, à taper dans ces trottoirs parce qu'ils ne semblent pas arriver à faire des accès sans marche DU TOUT et parce que de l'autre côté l'administration vous dit qu'un fauteuil électrique doit vous durer 5 ans (le mien a à peine un an ! et déjà...)

En plus pour que le tableau soit vraiment parfait le fauteuil sortait de la révision annuelle hors de prix où à priori je suis tombé sur un brigand qui à part encaisser l'argent n'a pas dû vérifier grand chose !

Bon allez, maintenant faut espérer que la réparation soit rapide, car sans fauteuil électrique, plus de déplacement...

Excusez moi pour ce coup de gueule, mais c'est vrai que ça soulage ;-)!

... euh Chris, tu me prêtrai pas ta poêle un peu ? LOL ;-)!

En vous souhaitant à tous et à toutes la meilleure journée possible, prenez bien soin de vous !

Amitiés,

05/06/2009

Le déluge...

En 2009 après Jésus-Christ, Dieu visite Noé et lui dit : « Une fois encore, la terre est devenue invivable et surpeuplée. Construis une arche et rassemble un couple de chaque  être vivant ainsi que quelques bons humains. Dans six mois, j'envoie la   pluie durant quarante jours et quarante nuits,   et je détruis tout ! »

 Six mois plus tard, Dieu retourne visiter Noé et ne voit qu'une ébauche de construction navale.

 - Mais, Noé, tu n'as pratiquement rien fait ! Demain il commence à pleuvoir!

 - Pardonne-moi, Tout Puissant, j'ai fait tout mon possible mais les temps ont changé : j'ai essayé de bâtir l'arche mais il faut un permis de construire et l'inspecteur me fait des ennuis au sujet du système d'alarme anti-incendie.
 Mes voisins ont créé une association parce que la construction de l'échafaudage dans ma cour viole le règlement de copropriété et obstrue-leur vue. J'ai dû recourir à un conciliateur pour arriver à un accord.
 Mais l'Urbanisme m'a obligé à réaliser une étude de faisabilité et à déposer un mémoire sur les coûts des travaux nécessaires pour transporter l'arche jusqu'à la mer. Pas moyen de leur faire comprendre que la mer allait venir jusqu'à nous. Ils ont refusé de me croire.
 La coupe du bois de construction navale s'est heurtée aux multiples Associations pour La Protection de l'Environnement sous le triple motif que je contribuais à la déforestation, que mon autorisation donnée par les Eaux et Forêts n'avait pas de valeur aux yeux du Ministère de l'environnement, et que cela détruisait l'habitat de plusieurs espèces animales. J'ai pourtant expliqué qu'il s'agissait, au contraire de préserver ces espèces, rien n'y a fait.
 J'avais à peine commencé à rassembler les couples d'animaux que la SPA et WWF me sont tombés sur le dos pour acte de cruauté envers les animaux puisque je les soustrayais contre leur gré à leur milieu naturel et que je les enfermais dans des pièces trop exiguës.
 Ensuite, l'agence gouvernementale pour le Développement Durable a exigé une étude de l'impact sur l'environnement de ce fameux déluge.
 Dans le même temps, je me débattais avec le Ministère du Travail qui me reprochait de violer la législation en utilisant des travailleurs bénévoles.  Je les avais embauchés car les Syndicats m'avaient interdit d'employer mes propres fils, disant que je ne devais employer que des travailleurs hautement qualifiés et, dans tous les cas, syndiqués.
 Enfin le Fisc a saisi tous mes avoirs, prétextant que je me préparais à fuir illégalement le pays tandis que les  Douanes menaçaient de m'assigner devant les tribunaux pour 'tentative de franchissement de frontière en possession d'espèces protégées ou reconnues comme "dangereuses".
 Aussi, pardonne-moi, Tout Puissant, mais j'ai manqué de persévérance et j'ai abandonné ce projet.

 Aussitôt les nuages se sont dissipés, un arc-en-ciel est apparu et le Soleil a lui.

 - Mais tu renonces à détruire le monde ? demanda Noé.

 - Inutile, répondit Dieu, l'administration belge s'en charge.

19:07 Écrit par Chris Maboulette dans 12. Nos coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

12/05/2009

J'oubliais...

SUS AUX REQUINS !!!

Je vais faire les brocantes pour m'offrir une batterie de poëles, héhé.  On reconnaît bien là ma façon de manifester.  Les banderolles, c'est naze.  Les poëles peintes, c'est mieux Langue tirée  Que pensez-vous du motif ?

decoration

Le suicide ?  Ca m'a déjà effleuré plus d'une fois quand la souffrance est insoutenable mais pour une fois, la culpabilité de faire de la peine à mes proches me sauve.

Faites gaffe, les requins...

decoration

QUE VIVA LA REVOLUCION !!!

19:25 Écrit par Chris Maboulette dans 12. Nos coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Tous des requins !!!

Comme vous le savez, j'ai gagné mon recours contre l'INAMI suite au jugement qui date de décembre 2008 (presque 3 ans de procédure) pour confirmer que je suis inapte au travail, invalide.  Quelle drôle de nouvelle, je devrais être contente d'avoir gagné et bien non, je n'arrive pas à avaler que je suis inapte au travail, invalide parce que je n'ai pas demandé à devenir fibro.

Pendant la durée du recours, comme je fais toujours partie du personnel et que c'est le médecin du travail qui m'a dit d'introduire un recours contre l'INAMI vu qu'elle ne voulait pas me remettre au travail, on me met en "chômage pour cas de force majeure médicale". 

Depuis avril, me revoici donc sur la mutuelle (notez bien, 4 mois après le jugement...faut le temps que les infos soient dispatchées à tout le monde...) avec des allocations ridicules qui ne me permettent pas de me soigner.

J'étais censée retoucher des indemnités de la mutuelle et ohhh surprise, une grosse enveloppe de l'ONEM au courrier de ce matin me réclamant plus de 5.600€!!! pour sommes indûment perçues.

Le plus aberrants, c'est que si jamais perdu mon recours, je ne devrais rien à personne.

Et je fais comment, moi, messieurs les fonctionnaires, qui riiez bien de moi au téléphone quand je vous appelais dans la détresse pour savoir où en était mon dossier, ce que j'allais devenir ?
J'essaie de pondre des oeufs d'or ou je me prostitue ?

Larmes, injustice, colère, je suis dégoûtée.

Je ne suis pas un cas isolé.  Une autre dame fibromyalgique qui travaille dans la même entreprise hospitalière que moi, s'est retrouvée dans le même cas.  Elle s'est suicidée !

Contents, les requins, contents ; une de moins.

Là, je suis vraiment ultra dégoûtée, révoltée par ce fichu système sur lequel je chie. 

Dire qu'on vote le 7 juin...
Franchement, j'ai plus envie.
Mon zom te rejoint dans le club des bénévoles, Nictoo, il est convoqué en tant qu'assesseur.  Un indépendant cardiaque de 35  ans qui bosse 7 jours sur 7, 12 heures par jours pour essayer de gagner 1€ !

Qu'ils fassent appel aux fonctionnaires, bordel !  Ils ne risquent pas d'être surmenés, eux !!!  Désolée si je froisse un lecteur ou une lectrice, je parle en bonne connaissance de cause.

19:16 Écrit par Chris Maboulette dans 12. Nos coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

20/04/2009

Bravo Susan

Susan avait un rêve chanter.

A 47 ans, elle a s'est inscrite à L'émission anglo-saxonne "Nouvelles Stars" au milieu de tous ces jeunes et beaux.

Quand elle est entrée en scène, le public s'est moqué d'elle parce qu'elle est différente, parce qu'elle n'a plus la jeunesse, parce qu'elle n'a pas la beauté. 

Elle est venue pour chanter mais c'est sur l'apparence que le public juge.  Pétasses, allez vous cacher, un jour aussi vous vieillirez.

Et quand Susan se met à chanter, c'est un miracle qui se produit.  Tous et toutes acclament sa voix d'or, plus que surpris.

L'habit ne fait pas le moine.  La richesse n'est-elle pas intérieure ?

Bravo d'avoir osé réaliser ton rêve, Susan, tu as réussi.

http://www.youtube.com/watch?v=RxPZh4AnWyk

 

11:16 Écrit par Chris Maboulette dans 12. Nos coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

26/03/2009

"Sicko" de Michael Moore

Nous avons regardé ce reportage hier : un électrochoc de plus.  A voir les zami(e)s !  Le capitalisme qui laisse mourir son peuple parce que plus les médecins-conseils (sur ordre de la hiérarchie) refusent l'accès aux soins, aux traitements, à de simples médicaments aux malades qui en ont besoin et à qui ils disent que ça ne leur est pas nécessaire (tout en sachant que certains ne survivront pas sans), plus leur salaire est gros parce qu'ils font gagner des sommes colossales d'argent à la pyramide infernale.

Après plusieurs jours de suspense, Michael Moore avait finalement réussi à réunir les bobines de son dernier long-métrage, Sicko, afin de le présenter au Festival de Cannes, Hors Compétition et en première mondiale, le 19 mai dernier. Faisant en effet l'objet d'une enquête pour avoir violé l'embargo des Etats-Unis sur Cuba, le très controversé Michael Moore avait caché la pellicule hors du territoire américain de peur que les autorités ne s'en emparent au cours de leur enquête. Le réalisateur, qui a reçu une standing ovation des deux mille spectateurs du théâtre Louis Lumière à la fin de la projection de son documentaire sur le système de santé américain, a déclaré : " Je sais que la tempête m'attend de retour aux Etats-Unis."

source : www.allocine.com

 

 

18:12 Écrit par Chris Maboulette dans 12. Nos coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |