28/05/2009

Prions pour eux, pauvres pêcheurs

Deux hommes sont à la pêche sur glace à leur trou de pêche favori,   juste à pêcher tranquillement et buvant leur bière....

 

image0011

Presque silencieusement, afin de ne pas effrayer le poisson, Bob dit:

je pense que je vais divorcer d'avec ma femme - elle ne m'a pas parlé depuis plus de 2 mois.

Son compagnon continue lentement à boire sa bière à petits coups, dit alors pensivement,  "Penses-y bien; des femmes comme ça, c'est dur à trouver. "

20:00 Écrit par Chris Maboulette dans 09. Notre rubrique rires | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : pecheurs en eau trouble |  Facebook |

L'histoire d'un pot de mayonnaise et de café.


Quand il te semble qu'il y a « trop » de choses dans ta vie, quand 24 heures ne te semblent pas suffisantes… Rappelle-toi du pot de mayonnaise et du café !


Il était une fois, un professeur de philosophie qui, devant sa classe, prit un grand pot de mayonnaise vide et sans dire un mot, commença à le remplir avec des balles de golf.

Ensuite, il demanda à ses élèves si le pot était plein. Les étudiants
étaient d'accord pour dire que OUI.

Puis le professeur prit une boîte pleine de billes et la versa dans le pot de mayonnaise. Les billes comblèrent les espaces vides entre les balles de golf. Le prof redemanda aux étudiants si le pot était plein.
Ils dirent à nouveau OUI.

Après, le professeur pris un sachet rempli de sable et le versa dans le pot de mayonnaise. Bien sûr, le sable remplit tous les espaces vides et le prof demanda à nouveau si le pot était plein. Les étudiants répondirent unanimement OUI.

Tout de suite après le prof ajouta deux tasses de café dans le contenu
du pot de mayonnaise et effectivement le café combla les espaces entre les grains de sable. Les étudiants se sont alors mis à rire…

Quand ils eurent fini, le prof dit :« Je veux que vous réalisiez que le pot de mayonnaise représente la vie.

Les balles de golf sont les choses importantes comme la famille, les enfants, la santé, tout ce qui passionne. Nos vies seraient quand même pleines si on perdait tout le reste et qu'il ne nous restait qu'elles.

Les billes sont les autres choses qui comptent comme le travail, la maison, la voiture, etc...

Le sable représente tout le reste, les petites choses de la vie.

Si on avait versé le sable en premier, il n'y aurait eu de place pour rien d'autre, ni les billes ni les balles de golf. C'est la même chose dans la vie. Si on dépense toute notre énergie et tout notre temps pour les petites choses, nous n'aurons jamais de place pour les choses vraiment importantes. Faites attention aux choses qui sont cruciales pour votre bonheur. Jouer avec ses enfants, prendre le temps  d'aller chez le médecin, dîner avec son conjoint, faire du sport ou pratiquer ses loisirs favoris. Il restera toujours du temps pour faire le ménage, réparer le robinet de la cuisine…

Occupez-vous des balles de golf en premier, des choses qui importent vraiment. Etablissez des priorités, le reste n'est que du sable. »
Un des étudiants leva alors la main et demanda ce que représente le café. Le professeur sourit et dit :

« C'est bien que tu demandes. C'était juste pour vous démontrer que même si vos vies peuvent paraître bien remplies, il y aura toujours de la place pour une tasse de café avec un ami. »

Si vous me donnez un petit commentaire, je saurai que j'ai une place dans le pot de mayonnaise.


A Méditer sérieusement................

18:32 Écrit par Chris Maboulette dans 04a. Nos petits bonheurs du jour | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : meditons |  Facebook |

C'est meilleur en vrai bien sur

Vive le chocolat Belge

decoration

 

 

decoration

 

Ô chocolat quand tu nous tiens

decoration

 

Patisserie à quatres mains

decoration

18:03 Écrit par Chris Maboulette dans 03n. Nictoo | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : chocolat |  Facebook |

REVOLTEE !!!

Kikoo les zami(e)s,

Comment allez-vous ?

J'ai du mal à me débarasser de ces microbes malgré le nouveau traitement et je suis littéralement KO des nuits sans sommeil à tousser sans cesse, des douleurs de la toux répétée.  Puis dans ma tête, tout se bouscule...

Je profite d'un moment de lucidité pour partager avec vous ce qui me touche énornémément et me donne en vive de repartir en révoloussionne, armée de poêles jusqu'aux dents (lol). 

Je suis absolument révoltée par ce que l'Espagne inflige aux Galgos, ces lévriers de course et de chasse qui meurent chaque année par milliers suite aux atroces tortures dont ils sont victimes une fois que leurs performances ne correspondent plus à ce que leurs exploitants attendent d'eux : ils n'hésitent pas à les pendre, à les brûler vifs, à les mutiler et à les abandonner en pleine nature pour les laisser mourir de faim et de soif dans la souffrance.

Et on laisse faire ces massacres !
Comment l'homme peut-il être aussi cruel ?

Mais nous pouvons faire quelque chose pour les galgos.
Nous pouvons participer à leur sauvetage de diverses manières.

Comment ?

Avec des dons mais aussi en les adoptant ou en les parrainant.

En adoptant ou en devenant famille d'accueuil, Vous pouvez reccueillir chez vous un de ces galgos miraculés pour lui offrir un foyer aimant au sein duquel il retrouvera petit à petit confiance en l'humanité en lui donnant l'amour et la tendresse dont il a tant besoin ; il vous le rendra au centuple.  Les galgos ont vécu en meute et s'adaptent parfaitement à la compagnie d'autres chiens.

Plus d'informations sur le blog officiel de Faun'Home.

Mon ptit coeur a envie de tous les recceuillir, de leur apporter toute mon affection. 

J'en ai marre de cette vie débile en ville, dans ce monde cruel où (j(ai très envie d'être vulgaire mais j'ai du mal à exprimer autrement ma colère)...on se fait baiser par tous les "tuuuuuuuuuuuuut"...

Comme Pierpoljak, "je veux quitter ce monde de fous, pour de booon, je veux vivre dans la nature, loin de la pollution...".

J'ai envie de quitter cette ville de souffrance pour rejoindre la campagne, un petit châlet encerclé de bois et forêts où je pourrais vivre en harmonie avec la nature.

11:58 Écrit par Chris Maboulette dans 11. Aides et soutiens | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

27/05/2009

Plongée en égypte le "making of"

Comme promis je ne peux résister à l'envie de vous montrer la vidéo souvenir (ne prenez pas peur ; elle ne fait que 11 mn Rigolant) que j'ai rapporté de mon séjour : il y avait un caméraman (très sympa d'ailleurs, c'était mon "moteur" attitré LOL -celui qui poussait mon fauteuil entre le club et le bateau et vice et versa) qui nous suivait sur le bateau toute la journée et même plongeait avec nous ;-)!

Attention : on y voit les premiers "pas" d'un plus très jeune star qui monte ! Cool

... enfin déjà qui remonte d'un coup et inexorablement à la surface, ce qui a été mon problème lors de cette plongée...

 

En vous souhaitant de bien prendre soin de vous et de profiter à fond,

Amitiés,

Le Riton des Profondeurs

26/05/2009

Toute les bonnes choses ont une fin ;-(!

Et oui, c'est déjà le dernier jour de plongée En pleurs

... retour où tout a commencé, à EL FANOUS

 

Reste plus qu'à vous montrer votre serviteur en action sous l'eau grâce à la vidéo souvenir que j'ai ramené et ça sera retour à notre bonne vieille méditérranée jusqu'aux prochaines vacances Cool

Amitiés,

Le Riton Des Profondeurs

LA FETE DES MERES

Comme chaque année, à la même époque, ma boite aux lettres est remplie de divers prospectus débordant d’idées cadeaux pour la fête des mères. En faisant le tri, j’ai remarqué que le choix n’est guère varié et représente ce que devrait  être la maman idéale…

Le matin, vous vous levez de bonne heure en écoutant votre musique préférée car vous avez désormais un radio-réveil station Ipod. Vous êtes vêtue de votre toute nouvelle nuisette en satin, car évidemment, votre gamin de 6 ans préfère vous voir en tenue de nuit sexy plutôt qu’avec votre vieux pyjama en coton que vous adorez tant. D’ailleurs,  vous l’avez gardé et caché  dans votre armoire derrière les piles de draps car il est  hors de question que vous vous en sépariez.

En sortant de votre douche, vous vous épilez les jambes et les aisselles en hurlant de douleur. Mais, mais vous êtes attendrie que  votre ado préfère vous voir  avec des jambes à l’aspect satiné, douces comme une peau de bébé,  sans aucune éraflure ou pansement. Eh oui, car auparavant vous aviez toujours l’habitude d’utiliser un rasoir que vous piquiez à votre mari. Vous n’oubliez surtout pas de vous parfumer et de mettre tous les bijoux et breloques  ornés de petits cœurs où sont  gravés  des « maman, je t’aime ». Vous êtes émue que votre fiston de quinze ans ait sacrifié son argent de poche du mois pour ce cadeau  plutôt que de s’acheter le dernier jeu vidéo dont il parlait tant.

Direction la cuisine, où vous vous lancez dans la confection du pain et  des yaourts « maison »  sans oublier de faire un jus de fruits frais grâce à votre nouvelle centrifugeuse.  Puis, au lieu de penser « oh, zut, je dois faire du repassage ! », vous vous  dites « chouette ! Je vais m’éclater avec ma centrale vapeur ».  Les trois bacs à linge qui débordent  ne vous font plus peur, au contraire vous êtes ravie de repasser les grenouillères de votre petit dernier âgé de six mois. Vous savez que les enfants sont de plus en plus précoces, mais  vous n’en revenez toujours pas que votre petit bout de chou ait réussi avec ses  gazouillis à faire comprendre à son père qu’il préfère des  bavoirs sans aucun faux plis.

Enfin,  vous préparez le déjeuner pour tout ce petit monde. Et là, vous n’avez aucune excuse pour ne faire des gâteaux ou des tartes pour le dessert car vous avez eu un tout nouveau robot multifonctions !

Votre après-midi, vous le passez à dépoussiérer tous les bibelots, les vases  et les cadres photos  que l’on vous a offerts à l’avant- dernière fête des mères. Vos enfants et votre mari  sont censés savoir  que vous détestez  faire du ménage, mais ils avaient dû oublier. Vous ne ronchonnez pas car bien entendu c’est l’intention  qui compte.

Votre journée n’est pas totalement finie, hélas, non pas encore…. Il vous reste à faire du vélo d’appartement puis du rameur pour entretenir votre corps sculptural et votre silhouette.  Quoi de plus normal que  votre fille de dix ans vous  préfère svelte et sans un gramme de cellulite.

Vous l’aurez compris, la  maman qui donne de l’amour, qui cajole, qui réconforte et surtout qui essaie de faire de son  mieux pour  ses enfant se doit, en plus,  d’être une super-cuisinière, une femme d’intérieur irréprochable qui a su garder sa taille de guêpe de jeune fille….Et ce, pour le plus grand bonheur de son mari.

 

11:47 Écrit par blogclarac dans 04. Notre journal quotidien | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |