15/07/2009

LE DONJON INEXPUGNABLE

J'avoue, je ne me connecte plus sur mon ordi, je n'envoie plus de mails... Une coupure, une "relâche" volontaire mais ce n'est pas pour autant que je veux oublie, les amis ou que je ne pense pas à vous !

Depuis quelques jours, le compte à rebours a démarré : l’ancienne capitale du Poher (et non du Power) va être envahie à l’occasion de l’emblématique Festival des vieilles Charrues. Un concours de laboureurs locaux? Non, des pérégrinations de milliers de personnes venus de toute part pour la musique.

Les sons des guitares, des batteries et des basses vont se propager, flotter dans l’air accompagnés de des voix variées d’intonations des chanteurs, des groupes  qui se succèderont sur  les scènes. Ce qui fait le succès de ce festival ? Un ménage de genres musicaux qui brasse une population de tout âge.  Des jeunes, des vieux… tout ce monde est  là pour cette communion de la musique qui rassemble en un même et seul élan, chacun laissant de côté son métier, sa profession, son statut.

 Comme chaque année, Carhaix fera parler d’elle et comme d’habitude, on nous parlera d’une petite ville paisible  du centre  Bretagne qui annuellement se mue en une immense scène. Certains journalistes y mettront une note d’ironie et de dédain en nous sortant le cliché, mainte fois réchauffé, de l’habitant, si possible âgé, à l’accent prononcé, accusant encore plus  le mépris, la moquerie qui les habitent. Serais-je une de ces personnes qui considèrent la Bretagne comme un donjon inexpugnable ? Non, mais je n’aime pas que l’on dénigre les gens de la campagne. La campagne de la Bretagne ou d’une autre région. Et puis, mon sang et mes racines y sont ancrés car c’est cette terre qui m’a donné naissance, qui m’a appris à découvrir l’histoire de mes ancêtres. Comment peut-on considérer, juger  quelqu’un par rapport à son lieu d’habitation  avant de connaître la personne ? Un raisonnement plutôt simplet et hermétique affectionné par et pratiqué malheureusement par certains….

Sinon, grande nouvelle,  roulement de tambour comme il se doit, dans  trois jours, je serais allongée sur une plage de sable fin, à siroter je ne sais quel cocktail exotique tout en profitant  d’une vue sur un lagon d’un bleu indescriptible. J’exagère un peu… ou,  pour la plage mais pas pour le reste. C’est la semaine de vacances en famille ! Une semaine pour couper du quotidien, pour se remplir l’esprit de jolis souvenirs que l’on se racontera longtemps. Des soirées à flâner  sur la plage ou à lire car point d’ordinateur ou de télé. Juste la radio et les journaux. Je sais, on inflige une dure épreuve pour les filles mais elles survivront à ce sevrage de huit jours avec sûrement des « je m’ennuie » ou « c’est trop nul, je rate mon feuilleton ». Pas besoin d’un stage intensif « commando parents »,  nous sommes prêts moralement à entendre ces jérémiades.  C’est juste une question d’habitude…

Commentaires

Ma Clara en vacances Youpla la, je suis heureuse de lire que tu vas prendre des vacances. Une petite place pour moi dans tes bagages ? (je me ferai toute petite hihi, tout au moins j'essaierai...).

Je ne suis plus très présente non plus, maternité oblige...

Chouette chouette toute cette musique chez toi.

Je n'apprécie pas non plus ces dénigrements gratuits et non fondés. Ca fait mal. C'est pareil avec nous, les belges. A la télé, on a toujours l'art de choisir pour avoir l'occasion de se moquer encore un peu plus de nous.

Doux baisers ma belle, profite à fond de ce séjour à Eden et croque la pomme.

Écrit par : Chris | 17/07/2009

Les commentaires sont fermés.